Le Yoseikan Budo

Le Yoseïkan Budo est un art martial développé à la fin des années 60 et fondé officiellement en 1975 par Maître Hiroo Mochizuki né en 1936 à Shizuoka (Japon), fils de Maître Minoru Mochizuki à qui il doit l'essentiel de ses connaissances.

Cette méthode originale met en évidence la logique commune entre les différentes techniques de combat à mains nues ou avec armes : ce fil conducteur appelé "mouvement ondulatoire".

La puissance du corps tout entier est sollicité puis transmise à un membre ou une extrémité, par un mouvement d'onde. Ceci permet d'optimiser la puissance et l'efficacité de tout mouvement.

Le répertoire technique et pédagogique étant : la créativité de l'enseignant et le respect de l'intégrité physique des pratiquants.

Les pratiquants portent une tenue comportant une veste croisée bleue marine et un pantalon blanc à bande bleue, les pratiquants, du débutant au créateur de la discipline, portent tous la même ceinture blanche et bleue, représentant l'union du Yin et du Yang et symbolisant le principe d'onde.

L'étude technique

Le répertoire du Yoseïkan Budo englobe des techniques de percussions (pieds, genoux, mains, coudes, tête...), de clefs (torsions et extensions articulaires), de projections, d'immobilisations, d'étranglements et d'armes (traditionnelles ou recouvertes de mousse). Le système de correspondance entre les différentes techniques est démontré et exploité principalement par l'intermédiaire du kata "Yoseïkan Happo" base fondamentale de la méthode.

L'enseignement

Il a pour objectif d'optimiser l'apprentissage technique, sportif et éthique en se basant sur les besoins et les capacités de chacun. La pédagogie est donc adaptée à l'âge et aux aptitudes physiques des pratiquants.

Elle s'organise selon un cheminement logique, dans le respect des contraintes biomécaniques et physiologiques inhérentes à toute pratique sportive.

La compétition

Elle n'est pas considérée comme une fin en soi, mais comme une étape pour la construction de l'individu.
Maître Hiroo Mochizuki considère le volet sportif important dans le développement d'un pratiquant, c'est pourquoi il encourage les individus à pratiquer autant le coté martial que le coté sportif. Quoiqu'un important réseau international de compétition soit en place pour les athlètes de haut niveau, les élèves de tous niveaux ont la chance de pratiquer des formes souples de combat de type "entraide" à l'intérieur du cadre des cours. 

La pratique selon les âges

- Pour les jeunes enfants (4 à 6 ans) : développement psychomoteur par la sensibilisation au Yoseïkan Budo, sous forme de jeux éducatifs.
- Pour les enfants (7 à 11 ans) : développement psychomoteur par l'apprentissage ludique et sportif du Yoseïkan Budo.
- Pour les adolescents (11 à 15 ans) : construction physique et sociale par l'apprentissage sportif du Yoseïkan Budo et de ses valeurs morales.
- Pour les adultes (16 à 40 ans) : optimisation et entretien du potentiel physique par l'apprentissage du Yoseïkan Budo. Amélioration de "soi" par respect et intégration de son code moral.
- Pour les seniors (à partir de 40 ans) : entretien du potentiel physique par l'apprentissage de formes douces de pratique visant à améliorer la perception de soi et à prolonger l'autonomie de la personne.

 

source : http://www.ffkama.fr/disciplines-associees/yoseikan-budo.php

À Voir

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yoseikan_Budo

YouTube

 


 

Les cours

Les Saluts

Il existe 2 sortes de salut, un salut debout ou à genou et un salut traditionnel.

Salut debout ou à genoux

Le salut se fait très régulièrement. Il y a un salut à l'entrée et à la sortie du dojo (salle d'enseignement). Un salut est fait à notre partenaire au début et à la fin de chaque exercice. Le salut est fait à la fin d'une explication donnée par notre instructeur, ce salut peut être debout ou à genoux, tout dépendant de notre position initiale. Le salut à genoux se fait en faisant un triangle avec ses mains au sol et en plaçant son front au dessus de ses mains.

Salut traditionnel

Chaque cours commence par un salut traditionnel à genoux, le salut est composé de 2 lignes et du sensei (enseignant). La première ligne se compose des étudiants et peut être multiple, dépendant de leur nombre. Les étudiants sont disposés selon leur grade, le plus haut gradé est du côté des aides-instructeurs. La seconde ligne se compose des aides-instructeurs. Le plus haut gradé placé sur la ligne des étudiants indique aux étudiants de s'agenouiller en disant « seiza ». Les aides-instructeurs s'agenouillent ensuite suivis du sensei. Ensuite, le plus haut gradé dit « otaga ni lei » et tout le monde salut. En fin, le plus haut gradé dit : « sensei ni lei » et seulement les étudiants saluent comme précédemment. Par la suite, le sensei se lève, suivi des aides, le plus haut gradé dit « kiritsu » et les étudiants se lèvent à leur tour. Un dernier salut debout est fait par tous et le sensei et les aides-instructeurs se saluent.

Réchauffement

Un bon réchauffement est de mise à chaque début de cours. Il a pour but de préparer les muscles et articulations pour l'exécution de différentes techniques. Il permet aussi la préparation spécifique au combat et à la compétition. Il ne s'agit pas de simplement courir pour réussir à être efficace en combat Yoseikan Budo. La plupart des exercices de réchauffement permetterons aux adhérents, sans que celui-ci s'en rende compte, de mieux effectuer les techniques proposés lors du cours.

Les cours

La majorité des cours sont planifié selon une ligne directrice choisie en début d'année et ceux-ci permettront à l'adhérent d'atteindre l'objectif de son grade en fin de session.

Les exercices

Les exercices sont en lien avec la ligne directrice des cours toutefois, plusieurs éducatifs peuvent être utilisés dans le but d'effectuer correctement les exercices demandés. Parfois les éducatifs à proprement dit ne peuvent pas être utilisés seuls, mais sont là pour mieux comprendre ou effectuer une technique donnée. 

Relaxation, étirement, retour au calme

Selon la clientèle, la fin du cours se termine soit par une séance d'étirement, de relaxation, de méditation ou différents jeux permettant le retour au calme. Les adultes ont besoin d'étirement pour éviter de se blesser et pour les enfants de relaxation, les parents les reprennent calme et non turbulant suite à l'activité physique.

Fin de cours

Les instructeurs peuvent échanger avec leur groupe pour donner des informations spécifique et échanger avec leurs élèves. Le sensei fera les communications générales par la suite.








copyright (c) 2017 Yoseikan Budo Saint-Augustin
informations/problème contacter le webmestre
conception et maintenance de Martin Gagné






sport divertissements gratuit